26/12/2017

SeTLisT - Nuit Noire - Tristesse (a)Social Club // Confédération Internationale de la Tristesse

Affiche - Frédéric Bons
L'idée de départ est ici : Guillaume qui évoque dans Le Ferré Club les après-midis tristes qu'il organise, séances d'écoute collective de chansons tristes, et d'échanges dans la foulée. L'idée d'une transposition en radio avait rapidement pointé le bout de son nez. Et voilà que se présente à nous la soirée de Noël, moment que l'indiscutable positivité du spectacle dédie - on pourrait parler d'injonction - à la joie dans les chaumières. Qu'à cela ne tienne - réfractaires par essence : chansons tristes sur RL ! Merci à Guillaume, pour l'inspiration. Merci à Max, pour l'appui. Merci à Ronan, pour la connivence. Merci à vous tous et toutes qui étiez à l'écoute. On a voulu faire de ce moment consacré aux chansons tristes quelque chose de sympa et finalement assez gai. On espère que vous avez pris plaisir à nous suivre.

*

La sélection de Guillaume : Jacques Bertin, Portrait d'Aude - Marie Möör, Je veux - Joe McPhee, Cosmic love - Mendelson, 1983 (Barbara) - Melkamu Tebeje, Bayle tizolarech - Linda Perhacs, Hey, who really cares ? - Hugues Aufray - La fille du nord - Mohamed Lamouri, Tgoul maaraft - Brigitte Fontaine et Jacques Higelin, Cet enfant que je t'avais fait

La sélection de Ronan : Manset, Qu'il est loin le temps devant nous - Jane Birkin, L'absence (Autour de Serge Reggiani) - Sanseverino, Il suffirait de presque rien (idem) - Renaud, Le petit garçon (idem) - Soledad Bravo, Hasta siempre - Mano Solo, Les habitants du feu rouge (Dehors) - Henri Salvador, La fin des vacances (Chansons douces) - Ridan, Partie de golf (La vie ou le rêve) - Gilles Servat, Le pays (Touche pas à la blanche hermine) - Jean-Louis Murat, L'horloge (Charles et Léo) - Henri Salvador, Madame tristesse

La sélection de Max : (avant : The Cure, Plainsong - Joy Division, Transmission - Jessica93, Poison) - Renaud, Les Charognards - Dead Can Dance, Sanvean - Chien de Paille, Comme un aimant - Joy Division, New Dawn Fades - The Cure, The Figurehead - Ride, Dreams burn down - Thom Yorke, Harrowdown Hill - Renaud, Son bleu - Soap&Skin, Cynthia

La sélection de Chris et Sylvie : Léo Ferré, Que reste-t-il de nos amours ? (Le tribunal des flagrants délires, 24 décembre 1980)

La sélection de Davou : (avant : Ludwig Van Beethoven, Concerto N° 3 (2ème mouvement - Claudio Arrau) - Silfra, Bounce bounce - Timide et Sans Complexe, Brûle la prison) - Bernard Lavilliers, La frontière - Jean Ferrat, Oural Ouralou - Gérard Manset, Genre humain - Serge Reggiani, Le petit garçon - Ange, Réveille-toi - Otis Redding, A change is gonna come - Saez, Que tout est noir - The Smiths, The headmaster ritual - Serge Reggiani, Le petit garçon - (et via Jean Peduzzi) Léo Ferré, Noël

Merci à Christiane, amie fidèle. Merci à Geneviève, de la Nuit et d'une autre solitude. Merci à Daniel, et son souci du partage. Merci à Sylvain à Montreuil, pour son inspiration Jacques Bertin. Merci à Romaine, et ses élans du coeur. Merci à Sarah, et son joli drapeau noir et bien plus. Merci à Anne et Jean, bises à vous aussi. Merci à Pierre Le Bec, soutien à toi. Merci à Chris et Sylvie, à mercredi. Merci Frédo !

Pour réécouter la Nuit Noire "Tristesse (a)Social Club" du 25 décembre 2017, c'est ici
Partie 1 - Partie 2 - Partie 3 - Partie 4 - Partie 5 - Partie 6

*

L'Après : Piotr Ilitch Tchaïkovski, Concerto pour violon (Nathan Milstein, Wiener Philharmoniker, Claudio Abbado) - Alain Bashung, Fantaisie militaire - Bérurier Noir, Salut à toi - Ange, Exode + La bataille du sucre + Fils de lumière + Au-delà du délire + La gare de Troyes + Là pour personne + Saga - SESSION OTIS REDDING - Ludwig van Beethoven, Concerto N° 2 (2è mouv. - Murray Perahia, Concertgebouw, Bernard Haitink) - The Smiths, Girlfriend in a coma

Partie 1 (commence vers 1h05) - Partie 2