10/01/2018

Le Ferré Club (n° 20) Les temps chimériques - Mercredi 10 janvier 2018

"Et si jamais la nostalgie te prend", tu peux toujours fermer les yeux, et te revoir dans le soleil rasant d'un soir de printemps, au bout de cette route qui ne menait qu'à toi, au bout de cette route où tu te trouvas - remember nothing !

Au sommaire : Générique - L'étang chimérique - Rappelle-toi (une voix et la Nuit, L'Opéra du Pauvre) - Les souvenirs - La poésie - Guillaume Apollinaire dit Le pont Mirabeau - Le pont Mirabeau - Les copains d'la neuille (2ème vers.) - Les autres copains d'la neuille - Richard - La nostalgie - Les étrangers

Merci à Christiane, femme libre. Merci à Romaine, et son rythme effréné. Merci Frédo !

Pour réécouter Le Ferré Club (n° 20) "Les temps chimériques", c'est ici !

03/01/2018

Le Ferré Club (n° 19) - Mercredi 3 janvier 2018

D'amour et de révolte, une très belle année 2018 à tous et toutes.

Au sommaire : Générique - La lettre - Le conditionnel de variétés - L'uomo solo - Verra la morte - Words words words - Les tziganes - La baleine bleue (L'Opéra du Pauvre) - Je t'aimais bien tu sais - L'enfance - La mélancolie - Blues - L'age d'or - Les oiseaux du malheur - Comme une fille - Frères humains / L'amour n'a pas d'âge

Merci à Christiane, l'amie de toujours. Merci à Chris et Sylvie, amies de l'an 10.000. Merci à Romaine, et son courrier tout fou. Merci à Patrick Müller, qui se donne beaucoup de mal pour faire en sorte que tout cela fonctionne bien. Merci à Radio Libertaire. Merci Frédo, bisous Lila !

Pour réécouter Le Ferré Club (n° 19), c'est ici !

02/01/2018

SeTLisT - Nuit Noire - 68-2018 non stop !

Il restait un peu de tristesse sur le comptoir. Et de quoi te prévenir, 2018 : on ne te laissera pas tourner en rond comme ça. Révoltes et kiffs - prochaine étape : l'an 10.000 ! Sans dieu, sans maitre.

Léo Ferré parle de 68 - Hans Zimmer, The black sheep - Chant yoruba (Le Gèdèlé) - Léo Ferré, O vos omnes + La Cloitrée (L'Opéra du Pauvre) + Les Professionnelles (op. cit.) - Générique - Ange (Tristan Décamps), Harmonie - Saez, Les meurtrières - Serge Gainsbourg, La nostalgie camarade - Anonyme, La vie s'écoule la vie s'enfuit - Léo Ferré, L'oppression - Georges Brassens, Le petit cheval - Funkadelic, Maggot brain - Dominique A, Ce geste absent - Clarika, La vieille au chat - Curtis Mayfield, Suffer - IAM, Où sont les roses - Serge Reggiani, La chanson de Paul - Saez, Sur le quai - Ange, Captain coeur de miel - Johannes Brahms, Scherzo de la sonata F.A.E (Capuçon, Angelich) - The Durutti Column, For a belgian friend (avec Tony Walsh, This is the place) - Dj Vorak, 100% Manc - Oasis, Talk tonight - Happy Mondays, Bring a friend - The Smiths, That joke isn't funny anymore - Joy Division, No love lost - Jacques Brel, Seul - Jacques Higelin, Pars - Bérurier Noir, Il tua son petit frère - Dominique A, En secret - Saez, J'veux qu'on baise sur ma tombe - Wolfgang Amadeus Mozart, Trio pour piano, alto et clarinette K. 498 (Pennetier, Pasquier, Portal) - Léo Ferré, Et... basta ! - Wolfgang Amadeus Mozart, Quintette pour clarinette et cordes K. 581 (Portal, Pasquier, Pasquier, Daugareil, Pidoux) - Noel Gallagher, The man who built the moon - The Smiths, How soon is now - Georges Brassens, Les passantes - MC Jean Gab1, Enfant d'la DDASS - Yann Tiersen, Comptine d'un autre été - The Smiths, Asleep

Bises à tous et toutes citées lors de la première partie de l'émission. Soutien aux populations d'Iran qui veulent la liberté, et se battent pour elle.

Pour réécouter la Nuit Noire "68 - 2018 non stop !" du 1er Janvier 2018, c'est ici
Partie 1 - Partie 2 - Partie 3 - Partie 4 - Partie 5

28/12/2017

Le Ferré Club (n° 18) by Lila 2 - 27 décembre 2017

Tellement plus de vie quand tu es là...

Merci Lila pour ce superbe numéro du Ferré Club !

Au sommaire : Générique - Quand j'étais môme - [lecture de la Lettre à Léo de Frantz Vaillant] - Préface (en public, Sur la scène, 1973) - La vie d'artiste (version 1954) - Jolie môme - Mister Giorgina - Quartier Latin - Paname - Les gares et les ports - C'est extra - Ton style - Ni dieu ni maitre (version Et... basta !)

Merci à Christiane. Merci à Chris et Sylvie. Foncez vite chez Léo-Ferré.EU ! Merci Frédo !

Pour réécouter Le Ferré Club (n° 18) "by Lila 2", c'est ici !

26/12/2017

SeTLisT - Nuit Noire - Tristesse (a)Social Club // Confédération Internationale de la Tristesse

Affiche - Frédéric Bons
L'idée de départ est ici : Guillaume qui évoque dans Le Ferré Club les après-midis tristes qu'il organise, séances d'écoute collective de chansons tristes, et d'échanges dans la foulée. L'idée d'une transposition en radio avait rapidement pointé le bout de son nez. Et voilà que se présente à nous la soirée de Noël, moment que l'indiscutable positivité du spectacle dédie - on pourrait parler d'injonction - à la joie dans les chaumières. Qu'à cela ne tienne - réfractaires par essence : chansons tristes sur RL ! Merci à Guillaume, pour l'inspiration. Merci à Max, pour l'appui. Merci à Ronan, pour la connivence. Merci à vous tous et toutes qui étiez à l'écoute. On a voulu faire de ce moment consacré aux chansons tristes quelque chose de sympa et finalement assez gai. On espère que vous avez pris plaisir à nous suivre.

*

La sélection de Guillaume : Jacques Bertin, Portrait d'Aude - Marie Möör, Je veux - Joe McPhee, Cosmic love - Mendelson, 1983 (Barbara) - Melkamu Tebeje, Bayle tizolarech - Linda Perhacs, Hey, who really cares ? - Hugues Aufray - La fille du nord - Mohamed Lamouri, Tgoul maaraft - Brigitte Fontaine et Jacques Higelin, Cet enfant que je t'avais fait

La sélection de Ronan : Manset, Qu'il est loin le temps devant nous - Jane Birkin, L'absence (Autour de Serge Reggiani) - Sanseverino, Il suffirait de presque rien (idem) - Renaud, Le petit garçon (idem) - Soledad Bravo, Hasta siempre - Mano Solo, Les habitants du feu rouge (Dehors) - Henri Salvador, La fin des vacances (Chansons douces) - Ridan, Partie de golf (La vie ou le rêve) - Gilles Servat, Le pays (Touche pas à la blanche hermine) - Jean-Louis Murat, L'horloge (Charles et Léo) - Henri Salvador, Madame tristesse

La sélection de Max : (avant : The Cure, Plainsong - Joy Division, Transmission - Jessica93, Poison) - Renaud, Les Charognards - Dead Can Dance, Sanvean - Chien de Paille, Comme un aimant - Joy Division, New Dawn Fades - The Cure, The Figurehead - Ride, Dreams burn down - Thom Yorke, Harrowdown Hill - Renaud, Son bleu - Soap&Skin, Cynthia

La sélection de Chris et Sylvie : Léo Ferré, Que reste-t-il de nos amours ? (Le tribunal des flagrants délires, 24 décembre 1980)

La sélection de Davou : (avant : Ludwig Van Beethoven, Concerto N° 3 (2ème mouvement - Claudio Arrau) - Silfra, Bounce bounce - Timide et Sans Complexe, Brûle la prison) - Bernard Lavilliers, La frontière - Jean Ferrat, Oural Ouralou - Gérard Manset, Genre humain - Serge Reggiani, Le petit garçon - Ange, Réveille-toi - Otis Redding, A change is gonna come - Saez, Que tout est noir - The Smiths, The headmaster ritual - Serge Reggiani, Le petit garçon - (et via Jean Peduzzi) Léo Ferré, Noël

Merci à Christiane, amie fidèle. Merci à Geneviève, de la Nuit et d'une autre solitude. Merci à Daniel, et son souci du partage. Merci à Sylvain à Montreuil, pour son inspiration Jacques Bertin. Merci à Romaine, et ses élans du coeur. Merci à Sarah, et son joli drapeau noir et bien plus. Merci à Anne et Jean, bises à vous aussi. Merci à Pierre Le Bec, soutien à toi. Merci à Chris et Sylvie, à mercredi. Merci Frédo !

Pour réécouter la Nuit Noire "Tristesse (a)Social Club" du 25 décembre 2017, c'est ici
Partie 1 - Partie 2 - Partie 3 - Partie 4 - Partie 5 - Partie 6

*

L'Après : Piotr Ilitch Tchaïkovski, Concerto pour violon (Nathan Milstein, Wiener Philharmoniker, Claudio Abbado) - Alain Bashung, Fantaisie militaire - Bérurier Noir, Salut à toi - Ange, Exode + La bataille du sucre + Fils de lumière + Au-delà du délire + La gare de Troyes + Là pour personne + Saga - SESSION OTIS REDDING - Ludwig van Beethoven, Concerto N° 2 (2è mouv. - Murray Perahia, Concertgebouw, Bernard Haitink) - The Smiths, Girlfriend in a coma

Partie 1 (commence vers 1h05) - Partie 2

20/12/2017

Le Ferré Club (n° 17) Rimb' et Léo - 20 décembre 2017

"- L'affreuse évocation ! 
J'exècre la misère. 
Et je redoute l'hiver parce que c'est la saison du comfort ! -"

Au sommaire : Générique - Les poètes de sept ans - L'éternité - Les corbeaux - Les assis (version piano et version orchestre) - Le buffet (TLP 86) -Mes petites amoureuses - Le dormeur du val - Les pauvres à l'église (DJ Vorak remix) - Le bateau ivre - Adieu (Une saison en enfer)

La pièce DE PEKIN A LAMPEDUSA se joue jusqu'au 23 janvier 2018 au THÉÂTRE DE L'ESSAÏON. Allez-y, c'est superbe !

Merci à Christiane, auditrice en hertzien. Merci à Romaine, auditrice en hertzien. Merci Fredo, bisous Lila !

Pour réécouter Le Ferré Club (n° 17) "Rimb' et Léo", c'est ici !

13/12/2017

Le Ferré Club (n° 16) Anarchia 3 - 13 décembre 2017

"- Je suis un univers, monsieur. Vous aussi. Nous sommes des bulles vacantes dans la pensée des chiffres qui s'ennuient. -"

Au sommaire : Générique - La damnation - Graine d'ananar - Il n'y a plus rien - L'oppression - Les anarchistes - La cloitrée (L'Opéra du Pauvre) - Coriolan (Ludwig van Beethoven, dir. Léo Ferré, Orchestre symphonique de Milan)

Extrait d'émission : Portrait vérité (FR3 Champagne Ardennes), 14 juin 1979, Michel Vial

Merci à Christiane, amie des jours et de la Nuit. Merci à Romaine, belle d'humanité comme toujours. Merci à Jean, mélomane avisé. Merci Frédo ! Bon app' Maxou !

Pour réécouter Le Ferré Club (n° 16) "Anarchia 3", c'est ici !

12/12/2017

SeTLisT - Nuit Noire - Rencontre avec David Grimal

Quatre-vingt-quinze musiciens qui jouent ensemble Le Sacre Du Printemps de Stravinsky sans chef, ça n'existe pas, ça n'existe pas. Et pourquoi pas ? C'est de cette "utopie en mouvement" nommée Les Dissonances, c'est de cette "joie partagée" qu'est la musique, c'est de tout cela, mais de bien plus encore, que David Grimal est venu nous parler. Un grand merci à lui, pour sa disponibilité, pour sa gentillesse, pour sa confiance.

(Extraits musicaux : Ludwig van Beethoven, Concerto pour violon (1er mouv.) et Symphonie n° 7 (3ème mouv.) - Franz Schubert, Symphonie n° 8 (1er mouv.) - Wolfgang Amadeus Mozart, Sérénade n° 10 (1er mouv.) - Les Dissonances)

Ludwig van Beethoven, Concerto pour violon Op. 61
(David Grimal, Les Dissonances)

Frédéric Chopin, Concerto pour piano n° 1
(Martha Argerich, London Symphony Orchestra, Claudio Abbado)

Ludwig van Beethoven, Concerto pour piano n° 5 "Empereur"
(Maurizio Pollini, Wiener Philharmoniker, Karl Böhm)

Sergueï Rachmaninov, Concerto pour piano n° 2
(Rafael Orozco, Royal Philharmonic Orchestra, Edo de Waart)

Wolfgang Amadeus Mozart, Concerto pour piano n° 9 "Jeunehomme"
(Murray Perahia, English Chamber Orchestra)

... et Eric Clapton, Wonderful tonight - Pink Floyd, Unknown song - Didier Super, Ben t'es con - The Smiths, Well I wonder - Hilary Hahn + Haushka, Adash - Alain Souchon, Les filles électriques - Jacques Higelin, Parc Montsouris (A mon père) - Karim Kacel, Comme tu me manques - André Minvielle, La valse à hum - The Smiths, Asleep 

Merci aux nombreux soutiens qui nous sont parvenus ce soir. Merci à Christiane, qui est un peu l'initiatrice de cette belle Nuit. Merci à Romaine, compagnonne de la Nuit. Merci à Ariel, mélomane averti. Merci au Prof Dupont D'I', soutien fraternel. Merci à Yoram, et Pierre de Tumultum Hominum, la jeunesse. Merci à Greg Dubamix, à bientôt camarade. Merci à Sarah, insoumise à ne pas confondre. Merci Frédo !

Pour réécouter la Nuit Noire "Rencontre avec David Grimal", c'est ici !
Partie 1 (intro) - Partie 2 (entretien) - Partie 3 - Partie 4 - Partie 5

08/12/2017